slide1 slide2 slide3

« Ne devrions-nous pas aussi reconnaître que cette abondance d’oiseaux, de diverses espèces nous chante la gloire de tout un fleuve, de tout un estuaire dont la richesse écologique est immense et mérite une protection adéquate.»
Austin Reed, chercheur émérite, 2014

Réserve naturelle en milieu privé

« Une île privée sans statut légal peut concrètement être mieux protégée grâce à une surveillance assidue exercée par son propriétaire qu’une île publique avec statut, mais ne faisant l’objet d’aucune surveillance. La protection des habitats de nidification, grâce à l’attribution d’un statut, est une démarche indispensable partout ; mais sans une présence permanente ou une surveillance adéquate, le statut seul n’offre aucune garantie de protection. »

Cette réflexion de Gaston Déry a inspiré une avenue de solution permettant d’atteindre l’objectif de protection à perpétuité, sans pour autant restreindre de façon démesurée les privilèges d’une propriété privée. Le gouvernement du Québec a adopté la Loi sur la conservation du patrimoine naturel en 2003. Selon les termes de cette Loi, un milieu naturel privé peut légalement être reconnu par le ministre de l’Environnement afin d’en assurer la conservation, à la condition de posséder des caractéristiques particulières sur les plans biologique, écologique, faunique, floristique, géologique, géomorphologique ou paysager.

réserveAprès discussions avec la famille, des démarches ont été entreprises en ce sens. Le 19 mai 2004, la Réserve naturelle de l’île aux Pommes a été reconnue à titre de Réserve naturelle pour une durée perpétuelle par le ministre de l’Environnement, en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. L’île aux Pommes devient alors la première île de l’estuaire du Saint-Laurent à jouir d’un tel statut. À ce titre, nous avons identifié des activités prohibées à perpétuité, telles : utilisation de pesticides, introduction de plantes non indigènes, et, compte tenu de la fragilité du milieu, limitation du nombre de personnes ou toute autre activité incompatible avec un milieu accueillant une colonie d’eiders. De plus, les déplacements sont interdits dans la réserve naturelle pendant la nidification, à l’exception des biologistes attitrés au suivi scientifique. Depuis, d’autres organismes privés du Bas-Saint-Laurent se sont prévalus de ce statut de réserve naturelle en milieu privé pour certaines de leurs propriétés.

La Société de protection et d’aménagement de l’île aux Pommes

Le privilège de posséder une île comporte toujours les mêmes responsabilités. Les générations qui nous ont précédés ont investi amour, énergie et expertise dans ce projet d’aménager et de protéger à perpétuité une île toute petite, mais débordante de vie, au bénéfice des véritables propriétaires, les canards eiders et la faune ailée qui y trouvent refuge. Afin de respecter la démarche de ceux qui nous ont précédés et de poursuivre leur travail, nous avons mis en place une structure légale dont le mandat et les règles viendront assurer une protection adéquate pour l’avenir.

réserveC’est ainsi qu’en 2013, nous avons créé la Société de protection et d’aménagement de l’île aux Pommes, une fondation privée détenant le statut d’organisme de bienfaisance dont le mandat consiste à planifier, coordonner et gérer l’ensemble des activités de protection et d’aménagement de l’île aux Pommes et de ses infrastructures tout en développant des activités de mise en valeur du milieu naturel, dans le respect des divers écosystèmes et de la faune ailée.

On veillera au développement d’activités de mise en valeur de l’habitat, dans le respect de la capacité de support du milieu, afin de maintenir, ou rétablir au besoin, un nombre significatif d’écosystèmes viables pouvant soutenir la biodiversité et répondre aux besoins des eiders et des autres représentants de la faune ailée présents sur l’île.

Nous joindre

Société de protection et d’aménagement de l’île aux Pommes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.ile-aux-pommes.org

Liens utiles

Radio-Canada, La semaine verte: “Le gardien de l’île”.
À voir sur Archives de Radio-Canada en cliquant ici
Radio-Canada, La semaine verte: “La planète des eiders”.
À voir sur Archives de Radio-Canada en cliquant ici
- Gouvernement du Québec, “Réserve naturelle de l’île aux Pommes” sur
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
http://www.mddep.gouv.qc.ca/iles-pommes/index.htm
- Nature Québec, ZICO
http://www.naturequebec.qc.ca/zico/
- Journal Le Soleil, Jacques Samson, Chronique Oiseaux et compagnie, “Bienvenue
à l’île aux Pommes”
http://www.lapresse.ca/le-soleil/bienvenue-a-lile-aux-pommes.php
- Journal Le Soleil, Richard Boisvert, “L’île aux Pommes en héritage, l’île du bout
du rêve”
http://www.lapresse.ca/lile-aux-pommes-en-heritage.php -